Communiqué au sujet des événements du 31 octobre

Defend 8x8cm 19.20 EUR (2000 = 38.40 )

Communiqué au sujet des événements du 31 octobre :

⚠️ Tout d’abord, nous tenons à communiquer que comme lors de chaque attaque de la part des antifascistes, le nombre de blessés dans nos rangs s’élève à zéro.

🚨 Jeudi 31 octobre, 15 antifascistes ont attaqué un bar en vieille-ville où étaient présents certains de nos militants.
Comme à leur habitude, les antifas ont profité que deux militants soient isolés sur la terrasse avec une personne plus âgée pour attaquer. Il s’en sont ainsi pris à eux en lançant des chaises, des bouteilles et en gazant à l’aide d’un spray au poivre.

Gazés et en sous-effectif, les trois se sont repliés à l’intérieur du bar.
Les antifas n’ont pas osé les y suivre et ont préféré lancer des chaises sur la vitrine (qui a résisté).

Le seul qui a tenté de rentrer (avec son spray au poivre) a été accueilli par des chaises volantes ainsi que des coups de poings. Il en est ressorti une dizaine de secondes plus tard et a pris la fuite avec ses courageux camarades, voyant débarquer les autres militants qui se trouvaient au sous-sol.

Ironie du sort, les antiracistes ont aussi agressé deux individus qui étaient assis sur la terrasse, une personne d’origine africaine et l’autre d’origine asiatique.

📣 Les auteurs ont été identifié comme appartenant à deux groupuscules d’extrême gauche, les « JRG – Jeunes Révolutionnaires Genève » et « l’Action Antifasciste Genève ». Plusieurs membres de ces deux groupuscules ont été condamnés par la justice pour des faits de violences.

➡️ Les liens entre les antifas et les partis politiques du système (Verts, PS, Ensemble à gauche) ne font plus aucun doute. Dernier exemple en date, la commémoration du 9 novembre durant laquelle les noms de ces partis ont été affichés publiquement à côté de celui de l’Action Antifasciste.

Rien d’étonnant lorsqu’on sait que ces derniers reçoivent des subventions de la part du système via l’association l’Usine, lieu alternatif regroupant 18 entités (y compris le bar antifasciste « La Makhno »). L’Usine bénéficie de presque 1 million de francs par année de la part de la ville de Genève. (Hein ? Centre autogéré ?) L’extrême gauche Genevoise est très implantée dans cette association, laquelle comprend également le local des antifas, « l’atelier ».

En avril 2019, un demi millier d’habitants du quartier de l’Usine avaient signé une pétition allant contre l’association en y dénonçant ses liens avec les dealers de drogue. Les voisins se plaignent de vivre « un enfer » au quotidien, dû au bruit et aux insalubrités engendrées par les dealers et clients du bâtiment.

Face à ce système complice de la violence des antifas, nos militants seront toujours prêts à se défendre.

KP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s